Améliorer son certificat PEB par la ventillation

A propos de Certificats PEB

Souvent, je me retrouve à mettre une note négative sur la partie ventillation du certificat PEB.

Pour les nouvelles habitations, la ventilation intelligente est devenu un élément essentiel pour l’ambiance intérieure d’une habitation. Contrôler l’extraction d’air vicié et l’arrivée d’air frais, le tout couplé à un échangeur de chaleur, augmente de manière significative la gestion de l’énergie. En d’autres mots, on réchauffe l’air ‘frais’ par l’air vicié que l’on éjecte.

Pour les anciennes habitations par contre, l’apport d’air frais ou l’extraction de l’air vicié est souvent inexistant. Et non, l’ouverture d’une fenêtre après sa douche ou une bonne nuit de sommeil ne suffit pas. Et non encore une fois, une hotte dans une cuisine ne constitue pas un système de renouvellement d’air.

Peu d’investissement et intéressant pour votre certificat!

Que faire alors ? La solution est relativement simple et ne requiert pas un investissement énorme. Il faut envisager l’ajout d’un apport ou une extraction d’air.

 

La région wallonne a simplifié à l’extrème la prise de mesure pour estimer le gain d’une ventilation contrôlée:

  • pas de bouche d’arrivée ou d’évacuation d’air dans vos locaux humides : système inexistant – ROUGE
  • bouche d’arrivée ou d’évacuation dans moins de 50% de vos locaux humides: système incomplet – JAUNE
  • bouche d’arrivée ou d’évacuation dans plus de 50% de vos locaux humides: système complet – VERT

Vous savez maintenant ce qu’il vous reste à faire !
A bon entendeur…
David